Gratitude



Comment avons-nous appris à être heureux et satisfaits ?

Depuis si longtemps il est ancré que nous pouvons faire mieux, que nous pouvons aller plus loin, développer plus, être meilleur (ce qui est très vague). Tous ces messages se déposent et fondent une insatisfaction permanente et inconsciente.


Ah si j’étais… ! Ah si je pouvais… ! Ah si j’avais… !


Nous voilà soupirant après un idéal que nous croyons être le nôtre, mais que nous avons seulement fait nôtre. Pour correspondre aux normes, par contribution naturelle, pour s’assurer amour et sécurité, appartenance. Alors nous nous efforçons, jusqu’à nous faire mal, sur fond de peur de manquer et de ne pas y arriver.

Nous finissons par ne plus savoir nous aimer tels que nous sommes, persuadés, tel un objet défectueux de ne pas mériter ce qui s’offre à nous. Comme si nous avions commis une faute irréparable. Nous finissons par nous détester et à vouloir changer notre corps, à taire nos imperfections, à nous cacher. Comment pouvons-nous alors recevoir les cadeaux de la vie ne nous considérant plus comme un cadeau ?


Nous ne voyons plus la beauté que nous sommes, notre couleur unique, nos qualités originales,

Nous ne voyons plus la beauté de ce qui nous entoure, cette Terre merveilleuse, et la vie qui l’habite,

Nous devenons aveugles, fixés sur le vide alors que le plein nous abreuve déjà,

Il suffit de le reconnaître, il suffit.

Se retourner, se choisir, oser ce revirement et commencer par des mots simples et doux, pour passer du manque à la gratitude.

Se dire déjà " Je me respecte, j’apprécie mes qualités, j’accepte mes imperfections, j'aime mon corps..." Oh comme tout de suite on se sent mieux! C'est faire l'expérience très concrète que ce qui sous-tend la gratitude est l’énergie de l’amour.

Bravo et merci d’être là, tel que vous êtes, merci. Il suffit.


CE SITE A ÉTÉ CONSTRUIT EN UTILISANT